Deux poids, deux mesures...


Étonnement, lorsque la police nationale fait face à des émeutes dans les banlieues, bien plus violentes par rapport aux faits survenus sur les Champs-Elysées, personne ne demande le renfort de l’armée et personne n’envisage d’ouvrir le feu sur les dealers..


Mais il est vrai que le crime organisé contrôlant les 600 cités interdites de la République ne critique pas le pouvoir en place. Échange de bons procédés, on leur fiche une paix royale. A méditer.

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout